Réaménagement de jardins à flanc de falaise à Puy L’Evêque

Site inscrit, Puy l’évêque est venue s’installer sur un puech, au XIe siècle. Position stratégique qui permettait de dominer la vallée … Au XIIIe siècle, le village s’étendait de l’actuelle Mairie à la cale située en bord de Lot, avec un port et des quartiers artisanaux. Au XIXe il fut décidé d’améliorer les liaisons, avec la construction d’un pont suspendu sur le Lot, et l’arrivée du chemin de fer vers 1870. Le bourg de Puy l’évêque est donc accroché en surplomb du lot et de sa vallée… Voir, observer et regarder au loin, mais aussi être vu. 

Cet ancrage, on ne peut plus organique, en fait un village particulier. La mise en scène des volumes de pierres, des arrêtes et des jardins qui s’étagent sont déjà un paysage en soit qui n’attendait qu’à être mis en valeur après des décennies de somnolence, avec des parties enfichées, quelques ruines, etc…

Le site nous impose d’être modeste, d’intervenir avec douceur… Cela nous parait une évidence et un ligne que nous essayerons de tenir, dès nos premières visites et nos premiers coups de crayon… Mettre en exergue la géométrie singulière, la mémoire du lieu, souligner les lignes, les volumes organisés sur le relief… Puis ancrer notre projet ! Mettre en scène les points de vue sur le bourg, sur le grand paysage, sur le Lot, les vignes et les faubourgs, restaurer et mettre en valeur des liaisons entre le haut et le bas du village, travailler la scénographie de l’ascension, de l’inscription des chemins dans la pente, redonner la possibilité de cheminer, de se poser, de penser, …

Les matériaux et le  vocabulaire choisis : Acier corten pour main courantes, garde corps, belvédère, contre marches d’escaliers, etc… Sable stabilisé, béton balayé, pavés calcaires, enrobé. Bancs Cyria.


  • Coût : 
    510 000 euros HT – Hors réseaux
  • Surface aménagée : 
    2 300 m2
  • Situation :
    46 800 Puy l’Evêque
  • Calendrier :
    Etudes : 2013/2014
    Chantier : Avril à janvier 2015 – 2 phases
  • Contact :
    Mairie / Serge Guerin, Maire