Aménagement du « Trait d’union » entre le secteur sauvegardé de
Cahors et les berges du Lot à proximité du Pont Valentré

 

Ce projet a été pensé comme une espèce d’évidence. Notre première note parlait déjà de ce trait d’union avec comme fil directeur l’eau… Reliant le centre historique de Cahors, secteur sauvegardé, au Pont Valentré, classé Unesco, ce projet de liaison piétonne devait modifier le paysage de cette promenade longue de presque un kilomètre.

Le projet concerne principalement l’aménagement des rues Saint Géry et Sindou, la restauration du square Bergon datant du XIXe siècle et la transformation d’un parking en place publique devant l’hôpital. Le projet se situe dans les extensions des XIXe et XXe siècle de la ville.

L’eau se décline de sous diverses formes, à commencer par la restauration d’un fontaine XIXe dans le square Bergon, un canal entre la rue et la Place Bergon se poursuivant par un chemin d’eau, fait de profilés métalliques accompagnant le piétons jusqu’à la proximité des berges du Lot.


Coût : 
1.9 M € (million d’euros)

Surface aménagée : 
11 200 m2

Situation :
46 000 Cahors

Calendrier :
Etudes : Février – Juin 2011
Chantier : 2013/2014 – 10 mois

Contact :
Grand Cahors : Mr Grousset